Série « Naked Jazz »

''Ce que nous jouons, c'est la vie'' . Louis Armstrong.
Après une, deux, trois croches, au premier contretemps, mes yeux se ferment et les couleurs se mettent à danser. Surgissent alors les rouges et les orangés qui se mêlent à des bleus électrisants. Voilà l'effet du jazz sur moi et sur mes pinceaux. De plus, le jazz rime avec la venue du printemps, la fin de l'isolement lié aux dures journées d'hiver. Le jazz, c'est la fête, la musique dans les rues de Montréal.

Et si le jazz c'est la vie, et que ma vie c'est la peinture, marier jazz et peinture fut pour moi naturel, instinctif!

Étant une peintre académique, j'ai rapidement accordé au nu un statut privilégié dans mes œuvres. Forte de ma réalisation solo : ''À Hauteur de Femme'', (Immense série de trente nus, grandeur nature, réalisés au fusain) j'ai poursuivi la recherche du vrai tout naturellement dans cette voie. Ainsi est né en moi le projet : ''Naked Jazz''. Représenter un corps nu n'a rien de nouveau. Plus de cent ans avant moi, ''Le déjeuner sur l'herbe'' (d'Édouard Monet, 1863), a produit son effet, et, aujourd'hui, m'a ouvert la porte à ce projet : ''Naked Jazz''. La nudité me force à la réflexion. Je crois essayer humblement de redonner une place divine à mes modèles. Comme dans l'Antiquité, je m'applique à effacer toute forme de sexualité dans ce choix. Je nourris profondément la conviction que cette forme d'art qu'est le nu apportera le respect de la femme dans toute société. Rendre à la femme sa liberté, le libre choix de l'utilisation de son corps, voilà mon souhait! Je crois qu'il est impérieux que nous puissions voir, côtoyer et humaniser la nudité. Le respect du corps de la femme passe par son acceptation et par sa libre représentation.

Je souhaite de tout mon cœur que mon Naked JAZZ vous touchera et vous invitera à danser, à rêver et à réfléchir!